TCHAK N°2 - PESTICIDES : Il était une fois en Wallonie

Tchak ! – La revue paysanne et citoyenne qui tranche

Tchak ! C'est quoi ?

Tchak! Le son claquant du couteau sur la planche à découper ou l’étal du boucher. Le nom, aussi, de cette nouvelle « revue paysanne et citoyenne qui tranche ».

Il est assumé car il y a urgence. Dans leur course aux profits, les groupes agro-alimentaires, la grande distribution, les industriels et les spéculateurs ont mis les campagnes et notre alimentation à sac.

On y va fort ? Même pas : les dégâts causés par la concentration et l’industrialisation de la production, et par des prix continuellement tirés vers le bas, sont criants.

Côté producteurs, on assiste année après année à une diminution du nombre de fermes, une perte de la diversité des cultures et des élevages, une segmentation du métier. Sans parler de revenus agricoles souvent sous le seuil de pauvreté.

Côté consommateurs, on subit mois après mois les scandales alimentaires ; on mesure l’impact de la malbouffe sur la santé : développement de l’obésité, diabète, cancers et maladies cardio-vasculaires.

Un modèle dominant qui détruit également les agricultures des pays du sud, cassées par nos exportations. Sans compter, encore, son impact sur l’environnement, les ressources naturelles et le climat.

Alors ça suffit. Tchak! Il est temps de couper le cordon avec l’agro-industrie et la grande distribution. 

Tchak! Il est temps de comprendre et de se réapproprier une alimentation de qualité, axée sur l’agriculture paysanne, l’agro-écologie et de nouveaux modèles de production, distribution, consommation.

Ce numéro


Une enquête sur le business des compagnies phytosanitaires, comment elles continuent d'assurer leur chiffre d'affaires et les failles du système. Une quarantaine de pages très éclairantes sur ce qui se passe vraiment en Wallonie. Sur le terrain, dans l'administration, dans la recherche.

Un dossier sur les défis du circuit court. La vente en direct a explosé durant le confinement. Producteurs, magasins à la ferme et coopératives ont accueilli de nombreux nouveaux clients. Un cap est franchi, de nouveaux horizons se dessinent. Des jeunes s'engagent aussi. Tchak! a tendu son micro.

Un sujet sur les produits industriels qui se targuent de provenir de la ferme. Avec en exemple un « producteur » bien connu qui pratique de la publicité mensongère depuis des années.

Des histoires issues des quatre coins de la Wallonie et à Bruxelles. Chez Harry, un éleveur particulièrement soucieux de ses bêtes ; chez Fabienne, dans son bistrot pas comme les autres ; chez Etienne, qui pratique l'agriculture de conservation des sols. Plus tous les autres, présents dans notre tour des régions.

Des regards, des décryptages : sur Mondelez, un des géants de l'agro-alimentaire (Lu, Prince, Oreo, etc) ; sur la relocalisation de notre alimentation, qui aura un coût ; sur la nécessité de changer de posture sur le plan de la recherche et de l'agriculture.

Ah oui, encore ceci : des témoignages de paysans et d'associations du Sud confrontés à la pandémie.